Le pot-au-feu : un plat traditionnel et 1000 versions pour le revisiter !

Une bonne soirée autour du feu est un instant de plaisir et de rencontre amicale et fraternelle que tout le monde apprécie. C’est le moment des bavardages, des discussions à bâtons rompus en attendant la cuisson d’un pot-au-feu qui va apporter une touche finale savoureuse à cette chaleur familiale.

Le pot-au-feu et ses secrets

C’est un plat de convivialité par excellence dont les secrets de la réussite émanent de la bouche de chaque préparateur. Son goût, sa saveur s’affirment par des ajouts selon l’expérience des chefs dans chaque famille et sa recette se sélectionne par la bouche des amateurs confirmés de bonnes choses. On connaît la recette du pot-au-feu traditionnel grâce à la participation ardente et sans relâche des cuisiniers à des concours organisés. À chaque fois une touche nouvelle d’arôme consolide les acquis à la préparation du pot-au-feu par l’ajout de nouveaux ingrédients spécifiques régionaux.  La recette du pot-au-feu traditionnel gravite autour de la viande de bœuf dont les morceaux sont savamment choisis et des légumes additionnés d’herbes aromatiques aux saveurs délicieuses qui ne cessent de chatouiller les narines jusqu’à en faire venir l’eau à la bouche. Le pot-au-feu peut se suffire à lui -même. Avec un bon pain de campagne, du fromage ou autre. Sa suprématie en cuisine n’en sera que confirmée.

Préparation du pot-au-feu et sa recette revisitée

Tout peut être mis en œuvre pour faire un bon pot-au-feu, mais il est dit traditionnel, car il y a une recette de base à ne pas négliger. Le premier ingrédient est une bonne viande de bœuf composée de morceaux gras comme la poitrine, les plats de côtes ou la culotte. Il est à renforcer par l’apport de parties maigres telles les joues, la griffe, la macreuse. Pour épaissir le jus, il ne faut pas oublier le jarret, le jumeau ou la queue et plus encore l’os à moelle. Ainsi votre pot-au-feu ne cesse de devenir cartilagineux et gélatineux grâce à la présence de ces morceaux. Par suite la recette se trouve améliorée avec la mixture de chair de volaille comme le canard et aromatisée de bouquets d’herbes comme le thym, la coriandre et un peu de gingembre n’aura d’effet que sa délectation.

Quant aux légumes, carotte, navet, chou, poireau alimentent le bouillon. Un peu de laurier dans un bouquet garni, du persil, du céleri et le tout piqué d’un clou de girofle qui relève le goût et la saveur de votre pot-au-feu. L’ail, de l’oignon nageront au milieu des pommes de terre.

Les particularités qui vont agrandir les 1000 versions du pot-au-feu

 Une fois la base de la recette du pot-au-feu maîtrisée rien n’empêche de jongler sur des ingrédients nouveaux pour lui donner un goût insolite qui éblouira tout l’esprit. L’introduction et l’emploi de l’agneau ou du canard est une touche nouvelle aux 1000 recettes. La combinaison astucieuse de types de viandes fait ressortir la particularité des recettes, et de même les marier aux légumes suivant un mode de cuisson particulier fait que la route du pot-au feu reste interminable.

Comment cuire le canard? Nos conseils pour des cuissons parfaites !
Tous les recettes d’une bonne truffade auvergnate